Thanksgiving, jour des dindes

(you can read this post in English here)

Aujourd’hui c’est Thanksgiving, le jour de la dinde (pas moi) et où on est reconnaissant. Une fête familiale. Alors bon, l’avantage d’être à l’étranger, c’est qu’on n’a pas de famille avec nous, personne à vexer avec la fameuse « on va chez toi ou chez moi ? »

Thanksgiving, c’est donc une nouvelle tradition pour moi. Je pourrais parler de mes premières interrogations, comme « donc euh, vous célébrez quoi au juste ? Un massacre ? » mais maintenant que j’ai répondu à ces questions moi-même, je préfère expliquer mes trois interrogations du moment.

Je mets quoi ?

Parce que quand on me dit « fête familiale », moi, je me demande, « fête familiale » ou « fête familiale » ? Plutôt Noël, tous sur notre 31, ou plutôt « apéro pastis », en short et tongues ? Je mets ma robe à paillettes ou mon jogging ? Ca veut dire quoi, en fait, « décontracté » ? On va miser sur le jean et le petit pull, croisons les doigts !

Je cuisine quoi ?

Anna, une amie française, me demandait « je prends une bouteille de vin ? ». Je devais lui répondre quoi, si ce n’est « si tu veux être cliché oui, évidemment ! »

Alors quoi ? Une entrée ? Ils ne sont pas très entrée, aux Etats-Unis… Devrais-je essayer de cuisiner un de ces plats traditionnels dont je n’avais jamais entendu parler avant Thanksgiving 2010, et que je n’ai jamais regoûté depuis ? Plats que, en plus, tout le monde cuisine, et mieux que moi. Un dessert ? Quel dessert ? Pfff… Si seulement c’était aussi simple qu’une bouteille de vin.

Tu veux dire qu’on va passer la journée entière avec ta famille ?

J’adore la famille de mon copain. Le seul problème, c’est qu’ils parlent tous anglais. Alors oui, ça fait un an que je suis aux Etats-Unis, je connais cette famille et je me débrouille en anglais. Mais malgré tout, c’est toujours difficile d’être au milieu d’un groupe de personnes qu’on doit presque impressionner quand on ne parle pas la même langue. Imaginez-vous à ma place, essayant de ne pas vous faire détester et devoir penser à chaque seconde « attends, j’ai dit quoi là ? Ils savent de quoi je parle ? Holala, mon accent est horrible ! » Et comme si ça ne pouvait pas être pire, hier soir, à un dîner de Thanksgiving prématuré, j’ai demandé à une amie si elle voulait me prendre. Hum hum… promis, mis en contexte, ça voulait dire totalement autre chose ! Avec ma chance, je remets ça cet après-midi !

Et sinon, vous avez remarqué le classement très matérialiste de mes questions ?

Joyeux jour de la dinde !

Advertisements

About Leslie Is Hungry

I’m a French student who decided to stay in the US when she was supposed to go back. Here is my experience as a non-exchange student, as a foreigner, as a woman, as an intern. Welcome to the Amerifrench life!
This entry was posted in Articles en français, Culture shock, Food stuff and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Thanksgiving, jour des dindes

  1. Pingback: Thanksgiving as a foreigner | Leslie Is Hungry

  2. Jade says:

    Tu veux qu’on allume nos lumignons en même temps le 8 ? 🙂

  3. Christine Dunne says:

    Merci – tres divertissant!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s